Heroes RPG

heroes RPG
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [ Libre ] Dans un recoin de Las Vegas.

Aller en bas 
AuteurMessage
Raya Van'malia
~ Drawimgs' goddess ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 220
Santé : : Toujours au top. Du moins en apparences...
Date d'inscription : 14/07/2007

Feuille de personnage
x Humeur x:
180/200  (180/200)
x FriendsShip-lOve x:
MessageSujet: [ Libre ] Dans un recoin de Las Vegas.   Dim 16 Sep - 14:50

La nuit était fraîche, et Raya etait en train de le constater. Tournant a l'intersection d'une ruelle, elle se retrouvait dans un endroit où elle n'avait encore jamais mis les pieds. Un endroit bien beau au yeux de la jeune fille. Et comme à chaque fois qu'elle découvrait un endroit, elle en faisait le tour, regardant dans chaque recoin. L'endroit en question était un lieu où regarder le sol n'était pas très plaisant. Une route défoncée, des bâtiments mal entretenus...

°°Le genre d'endroit où voir un cadavre devient banal...°°

Une porte qui grince, un rat qui fuit une chose invisible en longeant le mur avant de retourner se terrer dans les égouts. Certains auraient eu la chair de poule. La plupart des personnes normales ne se seraient d'ailleurs jamais rendue dans ce lieu. Mais Raya remarqua rapidement une chose. Il lui suffisait le lever les yeux au ciel pour pouvoir admirer un tout autre paysage. Alors qu'au sol les murs semblaient s'effondrer, les mêmes murs, un coup plus haut, étaient tout a fait normaux. Quelques lumières improvisées, sûrement fabriquées manuellement par les gens du quartiers donnait un aspect vieillot plutôt sympatique. Les volets, contrairement à ceux du bas, étaient bien entretenus, et il était difficile de croire que ceux deux parties complètement disctinctes pouvaient ne former qu'un seul et même lieu.
Mais Raya n'était pas venue pour admirer le paysage, et encore moins pour traîner. D'un geste de la tête elle replaça ses cheveux derrière elle. Si elle se retrouvait dans cet endroit, ce n'était pas pour du tourisme, et même si elle n'y était jamais venu auparavant, elle savait très bien ce qu'elle y trouverait. Elle avançait d'un pas sûr. Seul le bruit de ses pas marchant par alternance sur un macadam défoncé puis dans des flaques d'eau se faisait entendre. Un vent se leva, faisant claquer les volets d'une des fenêtres. Tout en marchant, Raya prit à deux mains le sac bandoulière qu'elle avait autour de cou et en sortit un cahier. Elle feuilleta quelques pages. C'était un cahier qu'elle connaissait par coeur. Chaque dessin, elle savait exactement où il se trouvait. Elle tourna trois pages, posa la paume de sa main sur une des feuilles. L'instant d'après, une arme blanche était apparue dans son autre main.
Sa dernière sortie dans un parc lui avait révélé une nouvelle partie de ses pouvoirs. Jusqu'à là, Raya ne l'avait utilisé que pour matérialiser des objets, et elle s'était rendu compte qu'elle pouvait faire bien plus. Ce fameux jour, elle s'était levée tôt avant de rejoindre de bonne heure le parc municipal. Pourquoi si tôt? A sept heures du matin? Tout simplement parce grimper dans les arbres n'était sûrement pas autorisé, et qu'il n'y a pas autant de gardien à cette heure là du matin qu'à midi, où le lieu est bondé. Elle était bien décidée, ce jour là, à rester dans cet arbre, pour passer un petit moment de tranquillité. Pour elle, tranquillité rimais avec crayonée. Elle était là, assise sur une branche de cet arbre, à reproduire à l'identique dans ce cahier, qu'elle ne quittait d'ailleurs jamais, une feuille de l'arbre qui se trouvait alors juste devant elle. Une feuille jeune et pleine de vie qu'elle s'était amusée à modifier, lui donnant, sur ce dessin, un aspect vieillit, malade, abîmé. C'était à ce moment précis qu'une idée lui avait traversé l'esprit. Elle avait alors posé la paume de sa main sur le dessin qu'elle avait modifier, c'était concentré sur la feuille qui se trouvait devant elle, celle qu'elle avait utilisé comme modèle. Il ne s'écoula pas moins de trois secondes avant que la feuille de l'arbre ne change d'aspect, prenant celui qui se trouvait sur le dessin de Raya...
Revenons au moment présent.
Elle se trouvait dans ce recoin de Paris, un recoin sombre, fréquenté à première vue uniquement par des rats et des moisissures en tous genres. Et pourtant si Raya se trouvait là, ce n'était pas sous le coup d'une soudaine envie de balade. Non. Bien au contraire. Elle recherchait un dénomé "Cobra", leader d'un gang de rue, qui aurait pu savoir une éventuelle chose sur sa soeur. Mais il ne se trouvait visiblement pas ici ce soir. Elle rejoingnit une chaise laissée à l'abandon dans le coin de ce sombre endroit, s'y asseya avant de croiser ses jambes et de baisser la tête. Son visage entier avait disparut dans l'obsurité. Seule la lampe bricolée à la va-vite permettait encore de distinguer quelque chose dans ce lieu, et pourtant...

°°Y'a trop de lumière ici.°°

Elle resortit son cahier. Il était temps de tester une nouvelle partie de son pouvoir. Elle prit une page encore blanche, bien que par cette nuit elle semblait grise, et dessina l'exacte réplique du mur où se trouvait la lampe, mais le tout, sans cette fameuse génératrice de lumière. Raya n'avait besoin d'aucun éclairage pour dessiner. Elle pouvait le faire les yeux fermés. Quand elle eut finit, elle posa la paume de sa main gauche sur l'oeuvre qu'elle venait d'achever. Achever rapidement, d'ailleurs. Elle se concentra sur le 'lampion" qui se trouvait en face d'elle et en même temps sur son dessin. Quand elle rouvrit les yeux, tout était noir. Si il y avait eu ne serait-ce qu'un mince hâle de lumière, l'on aurait pu voir sur ses lèvres un sourire.

°°Ca devient preque trop facile.°°

Elle venait de faire disparaître la lampe. Un pouvoir qui pouvait s'averer très grand était en elle. Il suffisait juste de savoir l'exploiter. Raya savait très bien, elle en avait déjà dévoiler une bonne partie. La prochaine fois, elle tentera de donner vie à une chose...vivante. Une chose qui a un coeur, une chose qui respire, qui pense. A travers le dessin, elle avait le pouvoir de créer, de détruire. Mais pour toute chose reçue, une autre chose est prise. C'est le juste équilibre, celui sur lequel est fondé l'univers. Alors que ce passerait-il si elle tentait de donner vie à quelque chose? Elle n'en avait aucune idée, elle c'est une question qu'elle n'avait pas besoin de se poser avant...au moins une dmi-heure. En attendant, elle avait plutôt envie de...s'amuser.
Elle se releva doucement, chargea l'arme qu'elle n'avait pas lâchée, et la braqua en direction d'une bouteille d'alcool qui était resté sur le rebord exterieur d'une fenêtre
.

°°C'est le moment de voir si je n'ai rien perdu de mon habilité.°°

Elle se concentra à peine et tira. Le bruit de la bouteille qui explosa fut plus fort que la détonation de l'arme, qui était équipée d'un silencieux. Du liquide coula le long du mur. La bouteille était encore remplie, du moins elle l'était avant que Raya ne décide de mettre fin à sa courte vie de verre recyclé.

°°Hum. Ca devient lassant à la longue cette histoire de Cobra. Bon. Je lève le camps. Je n'ai plus rien à faire ici.°°

D'un geste de la main elle balança son arme dans une poubelle. Elle était inutilisable pour quelqu'un d'autre qu'elle. Effectivement, c'était une arme qu'elle avait totalement créee sur les bases de son imagination, et les balles qui allaient avec n'existaient tout simplement pas sur la marché.

°°Et puis zut.°°

Elle se dirigea vers la poubelle et récupera ce qu'elle venait d'y jeter. Une bande de rat affamés s'étaient déjà jeté dessus. Alors qu'elle replaçait l'arme à sa ceinture, elle se demandait si à force de rester dans ce lieu sombre, elle n'allait pas attraper la peste. Sa petite pensée ne fit que s'amplifier quand une odeur de mort parvint à ses narines. Comme elle n'avait rien de mieux à faire, elle se laissa guider par cette insoutenable odeur. Raya fit trois fois le tour de l'endroit avant de tomber nez à nez avec la chose qui dégageait l'odeur en question. C'était un chien. Ou plutôt un chiot, à en juger par sa taille, mort dans le caniveau. La présence de rat sur son corp n'étonna pas Raya. Ce chien bouffé aux trois-quart par les rats devait bien traîner là depuis plusieurs jours.

°°Sûrement un chien errant. Bon. Je n'ai plus rien à faire là.°°

Elle commença à marcher à nouveau vers les grandes rues, quand elle entendit des bruits de pas non loin d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[ Libre ] Dans un recoin de Las Vegas.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « L'homme est une prison où l'âme reste libre. » ~Victor Hugo~ [Pv~Alicia Von Ludvig]
» Nouveau Cabinet + 20000 emplois en Haiti ! Quel miracle ?
» Masse Salariale / joueurs blessés
» (f) libre; dans tes yeux y'a la flamme y'a le feu.
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes RPG :: Archive :: RPG - Las Vegas-
Sauter vers: